samedi 18 août 2012

Chroniques du quatrième... 1

Note du joueur.
Ici...
L'ébauche de l'historique et les fiches de niveau 2 des quatre possibles voies du personnage.
La quatrième n'est pas acquise et le quatrième qui cause est soit l'épée, soit une conscience / un esprit n'émergeant que dans les rêves.

Le thème est 10 ans avant les chroniques du Sauveur.
Le ton sera à la troisième personne.
Il est possible que Caean / Aebel remplace Ariel dans le futur pour une ou deux missions afin de permettre au joueur de s'amuser avec sa malédiction.

[ébauche d'historique]
Le maudit...

Tu sais ce qui arrive quand tu joues avec des choses qu'il ne faut pas.
Tu sais ?
Il arrive des chose qu'il ne faut pas.

Ce n'est pas le maudit qui a joué. Mais son père. Yoris "Forgé par l'épée". Un clan du Molthune. Une famille avec une longue tradition martiale qui a donné quelques ensorceleurs à la lignée étrange. On raconte qu'une des femmes chez les ancêtres du clan fut une succube.
Oui.
Ravagé, décimé, par le fait de ne pas avoir le fils qu'il voulait, car il n'y parvenait pas avec les femmes qu'on lui présentait, il a cherché. Longtemps.
Et puis il a trouvé Aelen, une elfe qui voulait bien de lui et qui lui a dit que l'union était possible.
Le père a eu deux jumeaux. Caean et Aebel. Comment, pourquoi, en faisant quel pacte avec quoi ou qui ?
Mais revenons aux deux jumeaux.
L'un est mort à 15 ans, dans un accident de tournoi. Caean.
L'autre a pris la voie de sa mère, disparue au bout de quelques mois de mariage avec un autre homme, moins violent, plus sage. Aebel.
Aebel, le fils restant a dû composer entre son père noble et chevalier, toujours amoureux de sa femme dans le fond, mais ne sachant se comporter avec les manières qu'il fallait et sa mère, amoureuse de son nouvel homme (à moins que ce ne fut déjà un ancien), Lodric.
Caean est surtout resté près de son père, apparemment premier né, mais comment savoir vraiment, il était héritier légitime du domaine.
Puis vint la mort en tournoi, devant les yeux du père et du frère.

C'est Lodric qui mit le fils sur la quête d'un vieux parchemin, niché dans des repaires d'Absalom.
Lorsqu'Aebel utilisa la magie, à l'aube, sur le corps encore frais de son frère, il y eut un problème. Un problème majeur.
Cela ne se passa pas comme il fallait.
Et c'est ce jour là que naquit le maudit.
Lorsque l'aube se lève et que les rayons dardent sur le visage d'Aebel, ce dernier peut devenir son frère, Caean...
Ou tout du moins presque tout comme lui.
C'est l'essence de Caean qui a été ramenée, pas sa vie.
Pas sa vie.

Chaque matin, en se levant, Aebel ne sait pas qui il sera pour la journée...
Un guerrier loyal au clan, destiné à devenir le digne héritier de son père ou un magicien, loyal à sa quête du savoir, qui essaiera de savoir ce qui s'est passé ce jour là. A moins que ce ne soit un guerrier-mage essayant de tempérer ses deux natures différentes.

Quant à Lodric, il n'est plus ou a disparu, et Aelen, la mère pleure encore la disparition de son amant... 

[Réflexion sur les fiches de perso, le quatrième n'apparaît que dans les rêves]
En terme de jeu, je ne vais pas au bout d'une idée que j'avais, mais au final, on a soit un guerrier, soit un mage... Selon le hasard. Le matin. Voire, un guerrier-mage... Une chance sur trois.
Ca pourrait être rigolo.
Je peux faire trois fiches niveau 2, sans problème... :) Avec les mêmes caracs qui varient éventuellement... :)
Constit et Charisme devraient ne pas bouger, mais Force et Dex sont assez faciles à bouger avec Sagesse et Intelligence.:)
18, 16, 16, 15, 15, 14
Guerrier ; Fo 18/20, Dex 15, CON 16, Cha 15, Int 16, Sag 14
Jps = Vig 6, Dex 2, Vol 2 Pvs 28, CA = 16/17 ou 18/19 Maille (4 ou 6), Dex (2), Bouclier (1)
Entraînement Martial à la place d'adaptabilité : épée bâtarde.
Dons : Arme de Prédilection, Attaque en Puissance, Enchaînement.
Attaque épée 8 (7) / D10 +5(+7-8)
Compétences Guerrier :
-> Dressage 1 (6), Equitation 2 (7), Escalade 1 (9), Natation 1 (9), Intimidation 2 (7), Survie 1 (6), Perception 1 (3-5)

Mage ; Fo 16, Dex 15, CON 16, Cha 15, Int 18/20, Sag 14
Jps = Vig 3, Dex 2, Vol 5 Pvs 20 CA 12 / 16 / 20 (selon armure de Mage et Bouclier)
Sorts connus : 4 / 4 (Orbe acide, Lecture Magie, Détection Magie, Main télékinésique ; Bouclier, Armure Mage, Compréhension Langage, Serviteur Invisible, Convocation Monstre). Parchemins avec le reste.
Entraînement Martial : épée bâtarde.
Compétences Mage :
->Art de la magie 2 (10), Conn mystères 1 (9), Noblesse 1 (9), Histoire 1 (9), Folklore 1 (9), Equitation 1 (3), Nature 1 (9), Estimation 1 (9), Artisanat 1 (9), Profession 1 (9), Vol 1 (9), Perception 1 (3-5), Linguistique 1
Dons : Incantation Statique
Attaque épée 4 / D10 +3
Spécialité : Devin... ou Transmutateur (plus dans le ton)
Grimoire : Bouclier*, Armure de Mage, Compréhension des langages, Identification, Projectile Magique*, Convocation de Monstres, Serviteur Invisible*, Arme Magique*, Feuille Morte*, Agrandissement*.

Maggus ; Fo 16, Dex 15, CON 16, Cha 15, Int 18/20, Sag 14
Jps = Vig 6, Dex 2, Vol 5, Pvs 24, CA = 16/20, Maille (4), Dex (2), Bouclier (4)
Attaque épée 5[3] (+1/2*) / D10 +3 (+1*)
Sorts connus : 4 (/ 4 (Bouclier, Projectile magique, Disparition, Arme Magique).
Grimoire : Bouclier*, Morsure du Froid**, Rayon affaiblissant, Projectile Magique*, Poing de pierre°, Disparition°, Serviteur Invisible*, Arme Magique*, Feuille Morte*, Agrandissement*.
Entraînement Martial : Epée bâtarde.
Dons : Arme de Prédilection
Compétences Maggus :
Art de la magie 2 (10), Conn mystères 1 (9), Diplomatie 1 (3), Equitation 1 (6), Intimidation 2 (7), Natation 1 (7), Artisanat 1 (9), Profession 1 (9), Vol 1 (9), Utilisation objets magiques 1 (6), Perception 2 (4-6),

Le quatrième... Fo 15, Dex 15, CON 16, Cha 18/20, Int 16, Sag 14
Jps = Vig 3, Dex 2, Vol 5, Pvs 20, CA = 12 / 16
Attaque épée 5 (+1) / D10 +2 (+1*)
Sorts connus : 4 (Bouclier, Projectile magique, Disparition, Arme Magique).
Entraînement Martial : Epée bâtarde.
Dons : Arme de Prédilection
Compétences d'ensorceleur :
Art de la magie 1 (7), Conn mystères 1 (7), Bluff 1 (9), Estimation 1 (6), Equitation 1 (3), Intimidation 1 (9), Artisanat 1 (9),Utilisation objets magiques 1 (6), Perception 1 (3-5),


[partie 1]
Le quatrième, celui qui veille...
En vérité je vous le dis, maîtresse... Les choses sont ainsi.
Le fils des Forgés par l'épée a été embauché pour suivre un groupe d'aventuriers, en tant que mercenaire, alors qu'il était le "mage". Ensuite, il s'est montré le plus longtemps sous son jour de guerrier. Je sais votre peine. Mais rendez-vous compte. Ce genre d'expérience, ce qu'on lui a fait faire avec ce parchemin, pour sauver ce qui avait été réclamé... Impossible que votre second fils ait pu revenir comme vous auriez voulu que ça soit possible. Une lignée angélique de votre côté, une lignée infernale du côté des forgés par l'épée... Et votre enfant qui ne prend pas la carrière de l'ensorceleur mais du magicien...
Enfin, que voulez-vous, maîtresse. Il a donc croisé la route d'une sorte de ranger elfe, utilisatrice de sorts semble-t-il, appelée Arielle ; celle d'un noble sauvage des steppes lointaines à la peau cuivrée, nommée Langue-de-Loup et enfin la route d'un prêtre hobbit qu'il n'a pas arrêté de surnommer prêtre. C'est Caean, là, pour le coup, il appelle les gens par leurs fonctions alors qu'Aebel le maggus sait faire la part des choses.
La route a été un peu longue, pas parsemée d'embûches, il y avait de quoi être défendu avec les trois autres personnes qui l'accompagnaient Sam et Ben les deux mercenaires et "La capitaine", une femme assez jolie, à laquelle Caean est sensible bien qu'il n'en ait rien montré. Leur mission était de retrouver l'époux d'une noble éplorée en dépit des révélations faites par le prêtre hobbit concernant le destin de son mari.
C'est il y a deux nuits que les événements se sont précipités.
Oh oui. Un esprit sanglier de la forêt a piétiné leur campement semant le doute et la confusion dans l'esprit de Langue-de-Loup, incapable de comprendre pour l'instant ce qui se passait dans la forêt.
La journée suivante, après avoir remarqué des traces de gobelins, les aventuriers se firent chargés par des gobelins, un ogre, agressé par un shaman gobelin et puis il y eu l'une d'entre-eux. Montée sur son cheval, elle donnait des ordres au shaman. Elle repartit avant qu'Aebel le Maggus ait pu en apprendre plus sur elle. Chose qu'il n'a pas faite, et c'est tant mieux parce que c'est le genre de femme qui taperait dans l'oeil d'Aebel le Maggus, vous pouvez me croire.
Utilisant les quelques talents que nous avons bien voulu laisser s'inscrire sur son grimoire, votre fils est parvenu à défaire le shaman en s'approchant de ce dernier invisible, mais de l'autre côté de la mêlée, le seul espoir des aventuriers fut l'appel que fit Langue-de-Loup à l'esprit de la forêt. Le sanglier est sorti des bois ravageant tout, alliés comme ennemis et laissant tout le monde étalé ou mourant.
Les compagnons de votre fils, l'un des mercenaires exceptés, s'en sont sortis avec de nombreuses plaies et un peu hagards.
Je dois avouer que moi-même je reste circonspect concernant toute cette histoire de rapport avec la forêt, ce n'est pas mon domaine de prédilection, vous le savez bien.
Quoi qu'il en soit, je me dois aussi de vous donner des nouvelles des personnalités de votre fils comme convenu.
Il s'en sort. Comme il peut. Les deux personnalités des côtés sont un peu extrêmes, chacune cherchant à gagner la lutte intérieure qui a été créée lors de l'ouverture du sceau et ils ont une sorte de perception "comme dans un rêve" des journées passées en étant les autres. La personnalité principale, pour l'instant la moins dominante, sait tout ce qui s'est passé, sauf dans les détails mineurs...
L'idéal serait que votre fils puisse contrôler ses transformations, bien sûr et qu'après avoir atteint le niveau nécessaire dans son appel de l'aventure, il puisse revenir vous servir pour lutter contre l'ennemi qui nous préoccupe. Mais le temps n'est pas encore venu...

Bien à vous, maîtresse. Puisse la nuit vous bercer aussi bien que mon fourreau...


[Partie 2]
Longue nuit.
Je me permets à nouveau de vous contacter, maîtresse, toujours au sujet de qui vous savez.
Ces dernières heures ont été grandioses, ma dame. Votre protégé et ses compagnons ont dû découvrir deux survivantes et quatre enfants dans un village, voir une horde de gobelins débarquer, se réfugier dans une tour, tenir la nuit avec des tas de gobelins les observant, s'enfuir par des tunnels après avoir occis une araignée géante (votre protégé a su utiliser ses talents rassurez-vous), s'échapper loin du village possédé où les gobelins étaient forcés par une voix presque démoniaque à rester sur place pendant que des coups se faisaient entendre dans un cimetière non loin.
Je passe néanmoins l'épisode, quelques heures plus tôt, où votre fils dut plonger dans la fosse commune pour retrouver la personne qu'il recherchait. Si. Je préfère. Ce n'est pas particulièrement un exploit pour des chroniques de l'avoir vu s'enfoncer dans une montagne de cadavres et tous ces haut-le-coeur, aaah. Ne pas avoir de chair est un tel avantage parfois.
Une des plus longues nuits du pauvre enfant. Je le revois en haut de la tour, faisant peur aux gobelins avec la tête d'araignée qu'il avait occis avec le prêtre hobbit, Caleb.
Je le revois combattre la grosse araignée et l'occire proprement grâce à ce qui lui restait de son art ou de sa volonté et s'inquiéter, une fois mordu, de la dangerosité du venin qui coulait dans ses veines.
Oh maîtresse, l'appel de l'aventure pour parfaire ses dons, bien sûr, et éventuellement trouver quelqu'un qui saurait comprendre la malédiction.
Oh non.
C'est vrai.
Vous ne voulez pas que votre protégé change, juste qu'il sache contrôler qui il est dans la matinée. Ah ça...
Dardent les rayons et le mystère se fait.
Mais passons.
Pris en étau entre des gobelins et un worg gardant un cimetière, la fuite des survivants du village et des mercenaires - Sam excepté (il est mort bizarrement en sortant de la forêt), les a amené à une clairière où ils se sont tous endormis et où ils ont tous été protégés. Votre fils - puis-je tout de même employer ce vrai terme - a eu le temps d'apercevoir une licorne. Jolie bête. J'espère pouvoir en approcher une un jour. Juste sentir le crin de sa peau contre moi.
La route a amené toute la troupe ensuite jusqu'à un monastère avec d'étranges résidents qui professent le changement et la possibilité que les dieux puissent cesser d'exister. Ils encouragent les gens à penser par eux-mêmes. Frère Luc, le dirigeant de la communauté est un individu mystérieux : de sa capuche baissée sort une étrange lumière et sous sa robe, un observateur attentif comme Langue-de-Loup a remarqué le symbole de Iomedae brisé.
Un très beau lieu que le monastère de ces moines et qui reçoit de la visite.
Une sorte de marchand ou noble bien mis de sa personne accompagné par une femme aux formes parfaites, avec le symbole de l'épée à l'envers est venu dans la nuit dans ce lieu reculé.
Les frères ont fait du prosélytisme avec votre fils et ses compagnons. Mais seuls Ben et leur capitaine, Aewina, ont fait mine de vouloir rester et étudier la doctrine du temple.
Votre fils ne craint plus que la prochaine aube, qui sera quelques minutes avant qu'ils n'approchent à nouveau le village ravagé...
Enfin craindre, vous savez ce que c'est. Après tout, même vous n'avez su résoudre ce même problème que vous possédez.
C'est pour prévoir le lendemain et les tactiques d'attaque lors de missions dangereuses qu'il faut tenir compte de tous les risques.
Ca ne serait que de moi, je me manifesterai à votre protégé pour lui donner quelques conseils, vous savez, mais il n'a pas encore atteint le niveau de puissance magique suffisant. Après tout, il n'est sur les routes que depuis un an et il y a eu ces six mois passés en Kyonin près de votre nièce à essayer de vous retrouver.
Une tâche impossible pour l'instant, vous êtes trop loin. Et trop protégée.
Ah oui. Je ne vous ai pas raconté, l'idylle. Oui, votre protégé a eu le tort d'avoir Caean qui tombe sous le charme de la meilleure amie de votre nièce et Aebel qui s'intéresse de près à votre nièce... Les elfes sont partageurs... Mais il est possible que l'amie de votre nièce porte la chair de la chair de votre protégé d'après les bruits de couloir que j'ai perçu, ce qui explique le départ précipité de votre protégé, le temps que la situation s'estompe...
Il songe à écrire à cette dame, une dénommée Laena, je crois, pour s'excuser de ce qu'il aurait fait sous l'emprise de Caean.
Je tiens à dire que c'est depuis ce départ que je trouve cet aspect de votre protégé plus cynique et désabusé. Il a sans doute besoin du beau à nouveau ou de retrouver son père.
Tiens à propos de son père, Yoris. Un peu avant que votre fils ne décide de "trouver son chemin", il a rencontré une elfe, une sorte de danseuse exotique ou de courtisane et je ne sais pas à quel point il s'est attaché à elle. Mais peut-être que les bras de cette femme feront qu'il vous oublie. A moins que ce ne soit vous qui lui avez envoyé quelqu'un ou que vous n'ayez désiré vous rapprocher de lui sous un déguisement.
Mais ce n'est pas mon affaire. Je sers votre art et le don des Forgés par l'épée.
Fidèlement.
Bien à vous, ma dame.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire