vendredi 14 septembre 2012

Fin d'une époque, début d'une autre


Là-haut, les dieux. A nouveau.J'ai pris le temps.
Vraiment pris le temps.
Plusieurs semaines avant de brûler ces notes dans le feu, mon oncle.
Oui, toi mon oncle, tu sais bien. Tu es toujours et encore celui à qui j'écris.
Je suppose que tu voudras apprendre ce qui c'est passé le lendemain, comment nous avons survécu au combat contre Myrkul et au retour de Cyric.
La vérité est celle-ci. Nous avons certainement fait une bêtise.
Minuit, le matin de notre réveil, alors que Myrkul déchaînait ses hordes de démons sur la ville, a essayé un sortilège pour retrouver Myrkul.
Ce faisant nous sommes sortis dans la rue et avons affrontés des démons, sauvant une pauvresse et un prêtre de Tymora, apparemment.
Mais Myrkul avait lié une partie de sa magie dans la tablette qui était cachée dans la tour de Khelben Bâton Noir et il n'eut aucune peine à pénétrer la tour et à tenter de la récupérer.
Lourde et grasse bataille.
Khelben était parti le matin en compagnie de Saskia des Brumes défendre la cité. Ne restaient plus qu'Elminster et Mystra pour lutter contre la puissance de Myrkul. Et la bénédiction de Lathandre, je dois dire.
Les sortilèges de l'aube de Garresh firent fureur contre la légion de monstres que par deux fois Myrkul déchaîna sur nous. Deux fois, oui. Alors qu'il était parvenu à s'enfuir de la tour une fois, avec les deux tablettes en sa possession, Minuit, elle, put sans problème téléporter une des deux tablettes dans nos mains.
Et la fureur, la magie, le savoir combiné de tous, finit par détruire l'avatar de Myrkul. Je ne puis dire exactement qui porta le coup fatal, mais sans Alice ou Garresh, je pense que le combat aurait été autre.
Nous vainquons Myrkul, Minuit l'expédie au-dessus de la mer. Il explose. C'est presque la fin.
Intervient alors Cyric qui tue la jeune femme que nous avions sauvée.
Mes souvenirs sont flous dans la bataille. Rayan saura sans doute dire. Je ne sais ce qui est arrivé à ce prêtre de Tymora qui a combattu avec nous.
Je sais surtout que Cyric a essayé de s'enfuir avec les tablettes et que mes compagnons n'ont pas voulu lui en laisser l'occasion.
Pas voulu du tout.
Ils se sont acharnés jusqu'au bout. Alice est parvenue à détruire l'épée de Cyric, qui contenait quand même une partie de l'essence de Mask et ce dernier n'avait pour lui plus que ses talents de voleur.
Bien insuffisant lorsqu'il fut occis à un battement de cœur d'être protégé par Heaume sur les hauteurs de Mont-Profond. Un battement de cœur près qui ne lui permit pas de pouvoir être dans ceux qui allaient faire le choix du nouveau Dieu du Mal.
Ouais.
Devant Heaume et devant Ao, qui était sans doute vu pour la première fois dans les Royaumes, nous a incombé de choisir l'incarnation du prochain seigneur du Mal et de la Magie.
Pour la magie, c'était évident. C'était Minuit, toujours dans mon corps. Mais qu'importe.
Pour le mal, nous nous sommes retrouvés devant cinq choix potentiels : un hobbit un peu taré, pas mauvais de surcroît, sans doute échoué de l'escalier céleste, Cyric qui n'avait pas d'autre voix au chapitre qu'on puisse considérer qu'il était à vouloir voter pour lui, un assassin qui avait pris la place d'un garde de la cité et qui était sans doute bien en peine d'être un des derniers assassins des royaumes - son nom n'ayant pas été inscrit dans les archives des temples des dieux mauvais, un diable de Myrkul qui a fini par dire qu'il s'appelait l'Elogieux et Fils-de-Lula, ou l'étranger.
Fils-de-Lula est un monstre en matière de manipulation et parvient à démontrer par A + B qu'il est sans doute le pire de l'assemblée. Il a attaqué Chutes de la Dague, tué ceux qu'il pouvait, détruit nos corps originaux et également semble-t-il le pauvre Clito.
Ne reste plus qu'Ariton dont on est sans nouvelle.
Je sais que mes compagnons Garresh et Alice ont voté pour eux-même, pour prendre la place du mal, se sacrifier pour qu'un mal moins mauvais règne, mais c'est impossible, il n'existe pas de mal moins mauvais.
J'ai cru comprendre aussi que Rayan semblait entendre quelque peu le chemin de l'assassin, un peu comme s'il trouvait dans ce dernier l'autre face d'une même pièce.
Pour ma part, je n'ai su que retenir la chose suivante : personne en dehors de moi et de ce pauvre hobbit ne désirait voter pour Cyric et j'ai bien l'impression que les premiers votes organisés ont été manipulé par Fils-de-Lula pour aboutir au final qu'il voulait : une place de Dieu et la capacité de s'immiscer au sein de la guerre éternelle qui fait ravage dans d'autres plans et qui a un écho, même dans nos royaumes.
Au final, cela dit, c'est Fils-de-Lula qui a été élu, presque par défaut parfois, par logique d'autre fois avec l'assurance sans doute que tous les participants au vote recevraient un agenda, un portefeuille du dieu de la Magie ou du dieu du Mal.
Je pense aussi que Fils-de-Lula devait être un disciple de l'Elogieux et qu'il a tout fait pour grimper en hauteur avant son maître et qu'il ne devait pas être l'Elogieux lui-même, comme il a voulu nous le faire croire.
En tout cas, il a fait une promesse, c'est qu'il n'y aurait pas plus de manipulations que celles qu'il y a déjà eues...
Le futur est donc clair.
Une partie des terres de Garresh dans le plan de l'effroi. Une partie des terres de Garresh dans un demi-plan, peut-être même là-haut, dans un endroit proche de la cité en forme d'anneau. Les liches encore vivantes de nos clones qui parcourent les royaumes... Et basta.

Quels domaines chacun d'entre-nous a-t-il choisi déjà ?
Je sais qu'Alice, c'est la magie pyromancienne et que moi c'est le pouvoir personnel. Garresh, lui, je crois me rappeler qu'il est lié à la famille, à la protection de la famille, en gros : le foyer. Et Rayan, je ne sais plus. Je pense néanmoins que c'est la mort tranquille.
J'étais deux, j'étais un, j'étais l'univers, j'étais Mystra, j'étais relié à la plus grande des déesses et je suis toujours, d'ailleurs, dans son corps.
J'espère qu'elle saura me visiter tout comme Lathandre a visité Garresh hier...
Du côté du mal ou de la neutralité, les quatre décideurs ont choisi : la fête - pour le hobbit, le meurtre tranquille - pour l'assassin, la corruption de l'intelligence pour le démon et le conflit, très certainement pour Cyric.
Ouais, sacré Garresh, un peu avant son mariage avec Alice, il a eu l'honneur de la visite de son Dieu. Si c'est pas une bénédiction, ça.
Personnellement, j'ai passé du temps à Eau-Profonde ayant eu à accepter une responsabilité sur laquelle je ne m'étendrai pas et que je dois tenir secrète.
Alice, elle, est devenue une des familles nobles de la cité d'Eau-Profonde... Après avoir passé je ne sais combien de temps en enfer, à la suite de son décès dans le combat contre Myrkul - à moins que c'était en tuant le démon qui s'appelait l'élogieux, je crois que Mystra s'est penché sur son berceau et lui a donné une existence et "corps" dans ce monde.
C'était bien après son combat contre Myrkul ? Ou avoir détruit Mask ? Ou devant Heaume ? Je ne sais plus. J'ai une partie de ma mémoire qui est partie avec Mystra. Celle liée à mon corps.
Rayan ,qui a la connaissance bien plus que nous, saurait le dire.

Je mélange tout mon oncle, des noms, des visages... Ce fut si éprouvant d'être dans le corps d'une Déesse...
Peut-être devrais-je me contenter de décrire les gains matériels...
Elus de Mystra et des dieux que nous servions respectivement.
Une existence, dans un univers, qui l'accepte en tant que telle pour Alice ainsi que toute une maisonnée...
Un château, dans le Nord, pour Rayan, offert par un des seigneurs d'Eau-Profonde qui en a reçu la charge dans la bataille.
La possibilité de pouvoir regagner dans une lune son plan, sept ans décalés dans le futur, mais sans la certitude que si nous émergions du plan de Garresh, nous sortions à l'époque que nous avons connue.
Notre destin, vraiment posé, après avoir été réécrit.
Les nouveaux choix possibles en matière de ce que nous sommes.
Rayan reste un barbare avec le savoir d'un barde. Je ne doute pas que prochainement une horde se mette à son service.
Garresh, un des plus formidables prêtres-guerriers de Lathandre. Il pourrait facilement obtenir le poste de prêtre en chef du temple de Lathandre d'Eau-Profonde s'il le voulait et il a refusé une responsabilité qui m'a été offerte, je lui en sais gré.
Alice pourra atteindre des sommets en matière de pouvoirs de l'esprit et de Magie. Je ne suis pas certain qu'elle retrouve ses capacités de sorcières, plus intéressée qu'elle risque d'être par la capacité de pouvoir lancer tous les sorts, mais par contre, son mage-feu compense largement la perte d'improvisation, comme nous tous.
Moi, eh bien moi, au moins, je peux tisser mon corps en le mien ou celui de minuit. Comme une boucle qui se bouclerait, alors bien sûr, je n'ai pas toutes les capacités que j'avais avant, ni celles de Minuit. Mais alors que s'ouvraient plusieurs portes, comme avant, j'ai choisi de n'en suivre plus que deux si je peux, empêché par ma nouvelle nature, de toute les manières : celles d'une sorte de moine-croisé et chronomancien de Mystra. Certes, j'ai moins de sortilèges que Garresh, mais ils ont un charme exotique qui change hautement la donne et je ne désespère pas que les années nous apprennent à devenir carrément disciples du vif-argent et en plus de tisseurs du Mage-feu. Mais bref, pour l'instant, je ne suis que ce que Mystra a bien voulu laisser de moi.

Nous avons gagné. Gagné quelques mois de repos. Avant de repartir peut-être vers de nouvelles aventures... ou d'espérer que Mystra, dans sa grande bénédiction, ne parvienne à ramener à la vie nos compagnons morts.
Je sais que Mandrague et Loup-Loutre sont sur l'éternelle rencontre, peut-être même plus dans ce temps.
Je sais qu'Archibald est aussi parfaitement en forme sauf que là où il se trouve, c'est dans la cité annulaire.
Mais il reste ceux que nous n'avons pas retrouvés ou recontactés encore. Belluane, Ulgon, Ariton... Et tant d'autres.
Et puis il reste ces fichus clones, ces fichues liches, capables tout de même de continuer à foutre du boxon dans les royaumes. Manquerait plus que certaines personnes finissent par croire que nous sommes les responsables, non mais...

Notes techniques...
Allez, je sais plus trop bien... Mais avec les bénédictions, tout ça...
On compte une base de 200 000 exps pour tous (180000 pour Garresh - 10% aux xps). Le coût pour Rayan du barbare arcana est divisé par 2 (ça équilibre en terme de puissance avec des bi-classés que c'est gros bill les bi-classés). Ardan, toujours niveau 13 mais lamentablement mono classé, huuuu.
Les caractéristiques de chacun, si je ne m'abuse sont changées dans les onglets respectifs correspondant aux personnages.




Plusieurs mois ont passé... 4 exactement. Je ne suis pas aussi synthétique que mon frère.
Les pouvoirs des élus doivent arriver dans les un an et un jour (mais Mystra a beaucoup à faire là-haut)...
Le mage-feu des personnages permet d'activer quelques capacités psioniques pour les anciens porteurs des colliers et des capacités magiques.
Les personnages se sont liés à la famille d'Alice et puis au domaine de Garresh, les deux familles sont unies après tout.
Ils ont bien sympathisé avec Sarlgon, un des personnages rencontrés sur la route car celui-ci a reçu le mage-feu dans la bataille et s'est bien intéressé au phénomène.
Les nouveaux compagnons sont des amis ou de la famille de Sarlgon, soit parce qu'ils ont eu l'occasion de se rapprocher de lui pour avoir des informations sur le mage-feu qu'ils possèdent eux-aussi (car tout nouveau personnage sera mage-feu), soit parce que bon... C'est bien d'avoir aussi des amis ou de la famille.
Alice de Kergoven, Alice la Grande, a pris sous son aile des membres de sa famille que le monde a restauré pour elle. Mystra a été sympa en la ramenant.
Le rituel pour atteindre le domaine de Garresh n'a pas marché. Les mages d'Eau-Profonde essaient de travailler à quelque chose dessus et en particulier Lamia, une amie très chère de Sarlgon, une demi-elfe qui vient de Kara-Tur et a étudié la magie des sphères.
Mais... un grand deuil vient s'abattre sur nos héros. Lamia et Sarlgon sont retrouvés assassinés par la magie d'un nécromant il y a deux jours....
Un rituel de résurrection a été mené par les hauts responsables des Églises concernées et si Sarlgon est revenu à la vie, bien que diminué et frêle, Lamia, elle, armée de toute sa connaissance, non.
C'est avec une lourde peine que les personnages sont attendus dans la procession funéraire qui doit les mener vers la tombe de Lamia. Elminster et Khelben n'assisteront pas à l'enterrement, ils sont retenus pour hautes affaires magiques dans d'autres sphères (et de toutes les manières, c'est bien normal, les gros pontes d'Eau-Profonde sont moins dispos que les moyens).

Les nouveaux venus dans l'aventure sont :
Alazar de Kergoven, prétendu cousin au deuxième degré d'Alice. Il a un symbole de Kelemvor alors que le Dieu n'a pas repris ses fonctions. C'est un voleur doublé d'un prêtre d'une race peu commune : demi-ogre.
Petra de Kergoven, prétendue cousine au deuxième ou troisième degré d'Alice mais dans les faits, hum... demi-planaire avec du sang d'ange visiblement. Elle arbore un symbole de la dame des douleurs et prétend être pourchassée. On pourra noter qu'elle a aussi un air de famille avec Ardan...
Yansen le plus jeune frère de Lamia, son oncle est nécromant, un dénommé Ludmilas Long-Tir. Et il a l'air de vouloir en apprendre plus sur cet art.
Erylün, la jeune soeur, son père, Evon Long-Tir est ranger, elle est discrète, pas à l'aise avec ce talent qui est nouveau pour elle. L'arc et l'épée sont ce qu'elle montre le plus de sa nature.

Rayan est retenu pendant plusieurs mois dans son château du Nord pour s'occuper de certaines affaires et de monter une bibliothèque... Il n'est pas particulièrement inquiet de son mage feu, intuitivement il parvient tout seul à comprendre les choses, des souvenirs de sa vie de barde. Il apprend que ceux qui comptent pour lui sont sauvés. Ariton a rejoint avec les élus survivants l'éternelle rencontre.
Alice apparaît seulement au bout d'un mois, joue avec les expériences qu'il y a dans son manoir, fait la connaissance d'Igor et des monstres enfermés dans des cachots, au sous-sol. Des monstres maintenus en vie depuis des siècles parfois pour profiter de leur savoir ou les isoler des recherches de ceux qui voudraient les tuer. Elle doit ensuite enchanter des colliers sensés sauver Mystra (ou pas, d'ailleurs, vu que la boucle est bouclée), mais elle est appelée en Eternelle Rencontre.
Garresh nettoie Eau-Profonde des traces du mal, se retrouve confronté à des assassins de sa race, venus l'occire. Il est honnis par plusieurs membres de son clan. Mais Garresh ne se sent pas complet. Il veut en apprendre plus sur sa nature d'ogre. Découvrir une facette qu'il a toujours réprimée. Et pour cela il compte s'imposer de mettre Lathandre de côté, le temps de comprendre sa nature d'ogre et de guerrier.
Ardan aide Garresh à nettoyer les égouts mais part en quête de réponses de Mystra. Son corps, son pauvre corps. Doit-il rester pour toujours dans le corps de celle qui est devenue la Déesse ? C'est sûr que ça lui facilite grandement la vie. Il est comme un nouvel élu de Mystra (sans la vigueur associée aux sept sœurs, mais passons)... Il arrive à acquérir une ceinture de force de géant (la plus faible qui soit mais c'est déjà beaucoup et cher) et à pouvoir basculer dans un "autre lui", transformé par le mage-feu, une sorte de croisé-moine, ce qu'il était au début.

Que dire de plus ?
Oui, j'ai dévoilé un aspect du futur. Mais le futur ne se change pas. Pas celui-là. Il y a des points chauds. Ardan le sait. Moi, je n'ai pas son talent pour sentir ces choses là, sauf par le chemin de vie et le lien de sensat que nous partageons.
Garresh se méfie un peu d'Alazar et de moi, mais Alice nous a reçu facilement dans son domaine.
Je vois bien qu'Ardan est mal aussi. Partagé entre Tyr, Mystra, La Dame et Sunie, les quatre voie dont il est issu ne sont plus qu'une : le temps, au temps.
Je me dois de protéger les gens... et de les ramener à Sigil, le moment venu. Plus tard, plus tard vraiment, ils me rejoindront parce qu'ils auront assez de puissance pour évoluer dans la guerre éternelle.
Ah si... La douleur de la perte de leur sœur pour Hansen et Erylün ? Aaaaah. Je devrais laisser parler Ardan. Je devrais vraiment.

Lorsque s'envolent les songes dans le vent du matin...
Lorsque pleurent les oiseaux de toutes les augures...
Alors tu sauras ce qu'est vraiment le grand chagrin...
Et tu te tourneras à nouveau vers tous les futurs...
Pour choisir, simplement, sans rage, ni passion...
Celui qui tout bonnement montre le sage en action...

Je ne sais que penser mon oncle.
Je ne sais que penser.
Les quelques dîners passés chez Sarlgon m'ont permis à peine de me faire une opinion...
Garresh est en rage, pas seulement parce qu'il a des assassins au cul ou perdu des membres de sa famille ou son domaine, non, Garresh est en rage parce qu'il n'a jamais eu le temps d'apprendre à se connaître. Quelle est la nature de l'ogre-mage en lui ?
Lamia est mystérieuse. Elle nous a permis de déverrouiller des clés avec des techniques de visualisation et de méditation. Mais c'est un travail que nous n'avons pas tous effectué ensemble. Erylün était trop réservée pour faire ça en groupe, craignant presque cet aspect d'elle-même comme une malédiction alors que Yansen était pressé d'apprendre et presque jaloux du collier que je porte. Quant à Petra, elle est... comme une âme soeur, je ne sais pas... J'ai des souvenirs d'elle. Elle m'a demandé de tenter l'expérience de la suivre sur son chemin de vie...
Je vais le faire. Je vais le faire.
A côté de ça, la charge que j'ai reçue ne pèse pas trop sur mes épaules. Je dois me contenter de m'entretenir avec tous les magiciens de la ville croyant fortement en la Déesse pour leur expliquer les concepts de ce changement étrange : l'entropie. J'ai découvert que j'avais la capacité de lancer les sorts que je maîtrise à la manière d'un entropiste mais le chaos généré par le temps des troubles me laisse plutôt avec l'envie de me poser.
Je vais partir voir Rayan dans sa forteresse, tiens. Ca fait un moment que je ne l'ai pas vu. Il n'a participé qu'à deux dîners donné par Sarlgon et il est donc moins marqué par le décès de Lamia.
Lamia, Lamia, c'est quoi déjà le nom de famille de Lamia, du côté de la mère ? Ammarthan... don du destin. Une femme qui a pris au cours de sa longue vie nombre d'amants humains et qui se tient un peu à l'écart des siens, plus proche des elfes intégrés aux cités, ou des demi-elfes.
Je gage qu'elle risque de venir pour l'enterrement de sa fille. Mais j'ai idée du problème. Vaguement. Déjà.
Et en plus je vois d'autres compagnons arriver. Dans des brumes.
Tout est flou.
Si flou.
Comme si le temps de nos troubles n'était pas terminé.



Notes techniques : les pjs, venus d'Eau Profonde ou des Royaumes Oubliés vont jouer la trilogie Grim Harvest. Les nouvelles entrées sur le blog seront sur le libellé Grim Harvest

Aucun commentaire:

Publier un commentaire