vendredi 10 février 2012

Metal Adventures, chroniques du Cassin


Les personnages sont tous sur Havanna au départ...
Pjs
Louise Attaque : Canibad, elle vient de tribus sauvages.
Rosalie, grosse black métis avec des antennes.
Adolf Mengele : Gérard Cassin
Pandora : pitin, elle ressemble à Salma Hayek
Jean Eudes, eurasien : une sorte de woody allen, musclé...
Pnjs principaux
Georgette : une copine de Pandora et Jean-Eudes qui nettoie le vaisseau et nous fait manger du tofu.
Jack Brady : technicien alcoolique qui a promis de fabriquer un scaphandre pour « Johnny ».
Julie : une petite orpheline qui n'avait pas de bras mais qui était terrible avec sa raquette dans les dents... Elle a des beaux cyber-bras évolutif maintenant.
Bridge, corpo capturé qu'on compte relacher.

On commence à la cantina, Cassin va vers une fille Rosa-Maria...
Enrique, un pirate, est sous le charme... Mauvaise réflexion, pétage de tête, bagarre générale... pendant que certains négocient des renseignements au sujet d'Angus un vieux capitaine qui veut vendre un vaisseau maudit...
Culé d'Enrique, il fait partie des Black Mambas... le groupe de pirates qui va bientôt prendre le contrôle de l'île selon la loi des pirates.
Tous les gars avec Cassin, là, à la recherche du vaisseau, ils sont un peu décalés comme Cassin...
Rosalie, c'est une mutante avec des antennes. Jean-Eudes, y donnerait envie qu'on lui file des claques s'il était dans une banque, mais il est pas dans une banque alors il est sympa, il fait pas requin. Pandora, elle perd toujours ses bretelles et Louise, elle est totale fumée, elle vient de chez les cannibales. Elle aime pas les mutants comme Rosalie ou Cassin. Sauf que Cassin, il fait un peu de lumière comme ça avec son corps ou ses sécrétions corporelles mais il a pas de pouvoirs pour l'instant, ni son bâton ou son épée de là où il vient, même s'il a une grosse épée tronçonneuse, pitin.
Le lendemain de la bagarre générale, sur l'île du Pirate, où y a un gars qui vend son vaisseau, Mama Vasquez négocie avec Enrique. Rosalie a intuition que la négociation des aventuriers doit réussir, ils doivent arriver à gagner leur vaisseau...
Pitin. On arrive devant un vieux coolique. Il pleure parce qu'Emilio a disparu... sas fissuré dans la tourelle... Angus, nous donne son vaisseau.
Après, pitin, on va voir la diseuse de bonne aventure... aveugle...
Les cornes du minotaure pénétreront ton corps et sortiront tes tripes... Je suis le bâton... Toujours en mouvement est l'avenir... qu'elle dit à Cassin.
La menace rôde toujours si tu es ici, ce n'est pas pour rien, ta raison de vivre trouvera expression ici. Ils sont tellement nombreux. Qu'elle dit à Cannibad.
Laisse-toi guider par ton instinct, ce présent te sera d'une aide inestimable... Qu'elle dit à Rosalie.
Voilà, j'ai parlé pour tout le monde...
Elle ne voit pas Jean-Eudes et Pandora et hurle « Sortez »...

Enregistrement du vaisseau... Le bureaucrate est une grosse fiote qui se bouge pas. Emilio le supérieur du bureaucrate est quelque part... Mais on arrive quand même à voir la grosse chef de tous les pirates, Bell quelque chose, pitin, elle est bonne... Y a quiproquo avec les hommes d'Enrique. Mais on arrive à faire entendre raison à la chef qui reconnaît que c'est nous qu'on est les propriétaires, pitin.

Jean Eudes répare le vaisseau...
Dans un conduit d'entretien, y trouve une sorte de cylindre caché... Dedans, de la poussière, deux parchemins gelés par le temps porteurs de schémas et symboles incompréhensibles. Deux vieilles feuilles...
Une carte vers la deuxième planète d'un système qui en compte huit... Il y a un code hyper complexe pour décrypter la chose...
Les meilleurs cartographes sont ceux de l'OCG... Peut-être est-il possible de faire analyser la carte, il faut se rendre sur Exalia, la planète de l'OCG la plus complaisante avec les pirates...

Havana est à Nu33
Exalia est à 20000 Parsec...
Faut qu'on parte, pitin. Blim, tunnel spatial.
Pandora, a quelques centaines de Parsec de nous, repère une sorte d'onde gravitationnelle... De grandes taches noires, des ombres gravitationnelles...
C'est un vaisseau paumé dans le tunnel. Jean-Eudes et Gérard, ils vont y voir...
Y a que des cadavres mais le capitaine, une femme, elle a laissé un message.
La jeune femme regarde à travers le hublot inquiet...
Elle a abandonné quelqu'un, elle est capitaine...
Une boîte en métal avec un module mémoire... Un message pour Jeff... La lettre du capitaine Adams...
Elle a juré d'amener ses hommes à la fortune. Elle aime Jeff. Rejoins-moi sur le dock... Jeff Brady, Exalia.
Plaf, on reprend la route. On arrive sur PI128.
John, un technicien, a manqué de se faire violer... Les pillards ont conquis la station PI28... Les supérieurs se cachent. Richard, le chef de la station OCG 3724E, il est un peu à l'ouest pour réagir en plus que sa sécrétaire, elle est tombée amoureuse d'un pirate...
Ardak, le chef des pillards, il est au dernier comptoir, un troquet de bouseux, à faire son péteux... Gérard y l'a fait de la zonzon, mais c'est pas un enculé, surtout d'puis qu'il suit le bâton, alors y tranche en deux, le chef des pillards, paf, sandwich... C'est beau l'épée tronçonneuse...
Après comme il est blessé, Gérard, y s'fait soigner part John un infirmier qu'est un peu pédé, Gérard y découvre que son pénis fait la voie lactée quand il l'agite. Marrant, pitin...
Jean-Eudes y négocie bien la vente de la cargaison pillée et la réparation du nouveau fortune. Il n'a pas oublié de prendre la carte qu'on a trouvée dans le premier fortune.
On a de la chance, les mecs dont le vaisseau a été pillés, ils reviennent que après que les réparations aient été faites, pitin. C'est que Cannibad, quand elle attaque un vaisseau, elle fait bien mal, pitin.


En partant, l'hyperpropulsion est impécable, le cap est verrouillé...
De nombreux problèmes se créent dans les tunnels spatiaux, pitin, mais au final, on s'en sort...
Gérard y veut vraiment que son chien, Johnny, ait un scaphandre... Il a acheté un chien dès le départ Gérard, il aime pas être sans chien.
Y a de nombreux échos radars en sortant du tunnel spatial... Une myriade de vaisseaux marchands en panne autour de MU23...

Il y a une semaine y a un putain d'orage spatial... qui arrivé d'Exalia, et qui a presque tout détruit, alors les gens y z'ont peur.
Tara Holmes, la sous directrice chargée du dossier de l'orage spatial... peut aider « La Fortune ». Pitin, c'est vrai que le vaisseau dans lequel on est, y s'appelle la Fortune et que le capitaine, c'est Rosalie... Gérard, il arrive pas bien à faire les résumés, pitin. Heureusement qu'on peut relire derrière lui pour les fautes.
Bref, y a plein de vaisseaux partout et il y a des occasions de piraterie...
2B, se trouve Holmes... Les personnages vont faire de la piraterie pendant que Cassin, comme un n'acrobate, se rend tout seul sur la station pour essayer de dealer avec Holmes, section 2B...
La piraterie se passe comme faire se peut... Mais les copains de Cassin, c'est des bons, pitin, ils mettent la raclée à un vaisseau plus gros qu'eux accompagné de deux chasseurs, ils se comportent comme des dieux... Ils prennent du matériel électronique, blindés en rations, radix et pièces détachées... et piquent le gros vaisseau pour le renommer Fortune.
25 tonnes matos électroniques, 100 k de pièces détachées...
Gérard y s'fait un pote techie qui y indique où s'trouve Tara Holmes, une rousse de feu qu'est pas sensible au sex à pile de Gérard mais qui explique bien le problème qu'ils ont :
Un orage pas comme les autres, les particules chargées sont retenues par des amas stellaires, faut passer en hyperespace, suivre route galactique, trouver les amas, les défoncer et on est payés 10000...
Grâce à la piraterie des autres, on s'fait des sous, plein. Mais on embarque aussi du monde.
Georgette, une ancienne copine de Jean-Eudes et Pandora. Une fée du logis souvent en string, mais qui couche pas la cochonne.
On embarque aussi la p'tite julie qu'avait plus de bras, qu'on lui en paye, que ça coûte cher pitin, surtout que c'est du matos d'adulte mais c'est sûr, Julie elle pourra devenir championne de tennis de table de la galaxie et puis elle fait un peu penser à Gérard à la fille de New York, l'artiste, là, qu'il aimait bien.
C'est l'horreur dans l'orage que la Fortune doit affronter...
Le vaisseau rue et se cabre... On en chie... Mais on s'en sort. L'équipage, il est bon. Sauf Gérard... Gérard, il sait que sortir du vaisseau pour aller à l'abordage avec sa grosse épée.
Plouf. Exalia.
C'est beau, ce système planétaire...
Une fois sur Exalia, il faut trouver un cartographe, un expert en langues et Jeff Brady...
Rosalie et Jean-Eudes vont dans les bâtiments cartographes pendant que Cassin, Cannibad et Pandora vont enquêter dans les bars interlopes... et récupèrent Jeff Brady... bien bourré, en train de vouloir se pendre le con.
Si vous m'engagez... dit Brady, les vieilles cartes sont rares... Tout est centralisé par le laboratoire de Cartographie Galactique... Le syndicat d'Exalia peut fournir des cartes lui aussi (mafia)...

Troisième mamelle... un peu plus tard, on cherche des membres du syndicat...
Un intermédiaire veut nous faire payer 5000 pour un autre intermédiaire, d'après ce que Rosalie elle lit dans sa tête....
Le maffieux nous donne un rdv en orbite autour de Meldori avec le nom de notre vaisseau...
Y a des rumeurs du QG du syndicat...
Gérard y veut goûter aux fesses de la danseuse à trois tétons après y avoir goûté son lait. Pitin, le truc mystique. Il a des visions Gérard.
Cécilia et Ségolène enquêtent sur Gérard Cassin... Un terroriste les sauve...
Dans la station de pilotage, un engin spatial de 1000 tonnes, une radio crépite. Ici LCG à vous, la radio...
Y a des choses bizarres dans l'Espace.
Un peu plus tard, sur l'énorme globe rouge de Meldori... Un brouillard rouge... le rendez-vous avec les brigands est dans un brouillard bien touffu.
Une prise de contact se fait avec des membres de l'Insouciant (un solaria 300), face au capitaine, un caïd reçoit Maya / Rosalita...
Le caïd nous indique que Bob saura nous aider et qu'on peut le trouver au triple twister sur Exalia...
Mais pitin, voilà t'y pas... qu'on se fait attaquer par les forces corporatistes, pitin. Rosalia, elle rentre vite fait dans le vaisseau pour faire le feu pendant que Gérard y file dans l'espace pour piquer un jet-pack des soldats, protéger le caîd si possible et capturer un soldat. Un type qui s'appelle Bridge.
Peut-il nous renseigner... ce Bridge ? Oui. Mais y veut qu'on le torture pour une prime, alors on y laisse de quoi se torturer tout seul, on est pas des bouchers, pitin...
Il faut aller sur Xidis, rencontrer un dénommé Bob (Robert Taylor), un employé de bureau sur Xidis...
Il pourra faire ce qu'il faut pour nous aider...
Plaf. Re saut.
Une station d'OCG, une grosse activité au centre du contrôle... On est aux frontières des barrens et du gouffre des conquètes... Il y a souvent des individus peu recommandables...
Le directeur de la station est connu par Jean-Eudes, il s'appelle Stanley... Il a chinté la carrière de Jean-Eudes, le culé...
Les prisonniers viennent des barrens ou sont des matelots malheureux... Il y a quelque chose de bizarre dans leur sort. Il y a un gros mutant au corps rouge, au corps musculeux et aux cornes...
Il y a des black mambas dans les gens qui regardent les esclaves, malgré qui soient un peu des cons, y z'aiment pas trop ça non plus les esclaves....
Tyrannus Rex... Gérard y repense à la vision de l'aveugle. Le minotaure dans le labyrinthe. Le minotaure s'agite... Il lance une boule de feu, une dépressurisation se fait...
Tous s'enfuient... sauf Cassin qui essaie de chopper le minotaure, mais trop tard pitin. Comme il est sympa Cassin, il pète pas la gueule d'un type qui est en train de mettre un scaphandre. Y doit se contenter de faire des trous dans les portes avec sa grosse épée mais ça fait plus de dépressurisation, pitin, jusqu'à ce qu'il parvienne à trouver enfin une combinaison Gérard et à se dire que ça serait sympa d'avoir un pouvoir mutant pour être à poil, dehors, dans l'espace, comme Tyrannus Rex, le mutant aux cornes qui s'est barré...
C'est quoi le futur ?
Gérard, il sait pas. Mais y va peut-être écouter les autres et faire ses rapports à la première personne, c'est vrai que c'est bizarre à la troisième personne mais bon... Gérard, c'est pas que Gérard, ici, dans ce drôle d'univers, c'est aussi Adolf Mengele, pitin... Un velu qui a lutté contre les connards qui voulaient raser du mutant.
Comme s'il y avait deux vies dans la tête de Gérard. C'est compliqué deux vies, pitin. Gérard, il préfère la simplicité et l'espoir de l'espace, sans les enfoirés d'être des ténèbres, mais en même temps, eh ben, sa sœur et pis ses potes ça lui manque, bazar.
Comment qu'ils seraient trop forts, ici, les trinités, pitin, s'ils avaient tous leurs pouvoirs...
Rha...
Gérard il rêve déjà de pouvoir transmettre des émotions dans son art avec des fluides corporels, d'être un roi de l'épée et de régénérer comme avant. Et même, peut-être de survivre dans l'Espace parce que c'est un peu con comme mort, sinon, si la combinaison est trouée...
Vroum, vroum.
Gérard, il va aussi donner un nom à son épée...
Y pense à « Chuck Norris » ou « Patate »...
Y sait pas encore. Et y faut vraiment qu'il arrête cette fichue troisième personne, pitin...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire