dimanche 9 mai 2010

Mage Feu

Mon oncle...
Quelques jours ont passé, les choses se sont tellement précipitées.
Ah si tu savais comment je me sens maintenant. Ah si tu pouvais être là pour m'expliquer ma grand-mère.
Je dois te dire une chose, avant tout. Je me suis choisi un mentor en attendant un jour de pouvoir te retrouver - ou même savoir que tu n'es pas simplement qu'une illusion que peut-être Mystra ou quelqu'un d'autre aurait placé sur moi afin de m'aider à surmonter ce siècle de vide où je fus esclave des profondeurs. J'ai besoin d'un guide pour aller plus loin et je me suis permis de me placer sous la coupe de Aaris appelé aussi "LGM", le grand mage de HautBois.
C'est lui qui m'a placé sur le chemin de la magie.
Il y a quelques jours, je suis bien allé tirer une carte avec Selaque et Garresh.
Garresh a obtenu de devenir plus fort après avoir vaincu un adversaire dans un combat.
Selaque a vu les vents de la magie lui permettre d'améliorer un de ses attributs innés, la grâce.
Moi, j'ai perdu de moi-même, des expériences accumulées mais en même temps, forcé de tirer une deuxième carte par la magie du jeu, j'ai acquis quatre souhaits. J'en ai aussitôt donné un à chacun de mes compagnons.
Garresh a souhaité que l'âme de la sœur de Célestiel puisse réintégrer son corps.
Selaque a souhaité que la forêt qui fut détruite voici 100 ans par l'attaque du dragon rouge puisse repousser.
Moi, j'ai simplement laissé les vents de la magie décider quel attribut se verrait renforcé, et ma grâce, dans une moindre mesure que celle de Selaque, s'est trouvée améliorée.
Et puis j'ai aussi souhaité que "Mystra puisse jeter son dévolu sur moi".
J'ai souhaité cela bien avant que Aaris m'en apprenne un peu plus sur les mystères et le magefeu et que mon intérêt pour me rapprocher maintenant du chemin de ma mère se trouve renforcé.
Mais je vais un peu trop loin, je déborde, comme toujours.
Célestiel, Swify et Rayan avaient été laissés de côté car ils avaient sans doute fort à faire de leur côté pour réunir des ingrédients magiques demandés par un ami d'Aaris (soi-disant capable de ramener l'âme de la sœur de Célestiel)...
Nous, nous avions pour notre part trois choses à faire :
Prendre un linceul sur le corps d'Heinrich Von Heschrom, un noble issu d'une très vieille famille de la région.
Ramener des yeux de basilic.
Découvrir, puisque c'était sur le chemin, le domaine de Garresh.
Je dois avouer que je n'ai pas été déçu en ce qui concerne le domaine de Garresh. Après tout, il a obtenu ce dernier après que j'ai tiré une carte pour lui. La magie est une chose incroyable. Le domaine de Garresh l'est tout autant. A l'heure où je t'écris, vivent sur ses terres Elaniel un druide grig, une créature féérique aux pouvoirs assez incroyables, un prêtre de Lathandre chargé de l'éducation de quatre ogres et cinq familles de fermiers.
Le grig qui joue du violon d'une manière telle qu'il est capable d'épuiser par la danse forcée provoquée par la musique presque toute menace qui pèserait sur son bosquet nous a fait un cadeau : une fiole contenant assez d'énergie positive pour soigner tout notre groupe si nous venions à être tous en mauvaise posture.
La suite du voyage vers le domaine des Heschrom a fait l'objet d'une révélation quand j'ai aidé un forgeron à forger une arme. J'ai réussi à faire si bien que je me suis dit que Gond devait aussi parfois être derrière moi. Quatre voies, quatre origines, et pourquoi pas quatre Dieux me suis-je dit ?
Ce soir là, après avoir bien réfléchi à qui j'étais, d'où je venais et ce que je faisais dans la vie, je me suis dit quand même que quatre Dieux s'étaient plus particulièrement penchés sur moi. Tyr et Mystra en premiers, certes. Mais par derrière Gond et Sunie assurément. Gond pour mon goût de la connaissance et de la forge, Sunie pour expliquer l'union de mes parents et ma volonté d'essayer de propager l'amour plutôt que la guerre.
Je pense maintenant que ce voyage, en compagnie des deux mystiques de notre groupe était le voyage initiatique que je devais faire depuis longtemps et que c'est le signe, aussi, maintenant de la voie que je dois emprunter.
Je ne vais pas t'embêter avec tous les détails de ce qui s'est passé dans la cité d'Heschromburg.
Heschromburg semblait maudite, en proie à une sorte de langueur, de misère qui durait des siècles.
Toutes les femmes de la famille du comte mourraient jeunes en donnant naissance à un fils.
Tous les mâles de la famille vivaient 150 ans, plutôt misérables, apathiques.
Enfin bref, sache que nous avons eu l'occasion de rencontrer Hans, le seigneur actuel, et qu'à l'occasion d'une visite dans les catacombes familiales, alors que je soupçonnais une possibilité de bouche des enfers ou d'ancien lieu consacré au mal, nous tombâmes, après ouverture du cercueil de l'arrière arrière grand père du duc actuel, sur une âme en peine.
Nous tombâmes, oui. Car le combat fut extrêmement rude.
L'âme en peine combattait sur un terrain où se placer était difficile (dans une crypte) et elle bénéficiait de pouvoirs d'intangibilité et d'esquive qui la rendaient très pénible à affronter. Chaque coup qu'elle nous portait avait des chances de réduire notre essence vitale. Après plusieurs attaques rondement menées par la créature, il advint clair pour elle que Selaque était celle qui avait le plus souffert. Il s'acharna sur elle, faisant fi de Garresh, des licornes invoquées par Selaque et du fait que j'ai dû me transformer deux fois dans le combat.
Il s'acharna. Et Selaque mourut, l'essence vitale dévorée un peu avant qu'on ne puisse lui porter le coup fatal.
Je passe les explications que nous avons dû livrer à Hans pour signifier comment nous en étions arrivés à ouvrir un tombeau familial. Mais toujours est-il qu'en fouillant le corps du plus vieil ancêtre des Heschrom, nous nous rendîmes compte qu'une sombre machination avait été ourdie voici 400 ans mettant au doigt du seigneur un anneau maléfique, apportant malheur et ruine alors que l'anneau véritable, toujours au doigt de l'ancêtre, était censé apporté paix et prospérité.
La nuit où Selaque reposait, préservée par un sortilège de Garresh, je fis également un songe qui allait m'aider le lendemain pour découvrir cette histoire d'anneau maudit et je rêvais aussi d'une femme aux cheveux bruns que j'allais bientôt sauver.
Je ne peux te dire, à quel point au réveil, en dépit de la mort d'un compagnon, je me sentis totalement en harmonie avec mon destin.
Grâce à Garresh, nous pûmes contacter Aaris qui accepta de sacrifier un des nombreux voeux qu'il avait gagné avec les cartes merveilleuses pour ramener Selaque à la vie. Bien sûr, avant de faire cela, Garresh avait pris la peine d'interroger son esprit défunt qui était totalement prêt à accepter la mort si elle ne pouvait pas revenir dans sa vraie forme.
Lorsque j'ai fait le souhait de ramener Selaque à la vie, j'ai essayé d'instiller quelque chose de ces énergies que je ressens autour de moi, j'ai souhaité que Sunie lui donne un peu plus de grâce, que Gond l'intéresse un peu plus à la "vie", que Tyr puisse l'aider à comprendre le sens de la justice et que Mystra puisse permettre ce miracle.
Et force est de constater que depuis son réveil, Selaque a un peu changé. Elle était déjà extrêmement troublante, mais là... Houuu. Enfin, je dis houuu. Je sais que c'est une des plus belles créatures que j'aie jamais vue mais je sais aussi qu'elle doit vivre quelque chose avec Célestiel. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, ils risquent d'avoir un heureux événement tous les deux, une fille... Incroyable, n'est-ce pas ?
Nous obtînmes la permission de rester une semaine chez les Heschrom, histoire de trouver un basilic à chasser.
Et je dois avouer que plus les jours passaient, plus les choses étaient claires dans ma tête.
J'avais perdu un peu de moi, j'avais souhaité la présence de Mystra. Quel meilleur moment pour moi que d'embrasser une autre voie, qui finirait peut-être par me compléter ou me montrer la direction pour la voie finale ?
Je sais que j'aurais dû prendre le temps de t'écrire avant.
Je le sais bien.
Mais comme on dit, tu sais, pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
Le domaine de Garresh va se développer, il a noué de bonnes relation avec son voisin direct, la forêt va repousser, les elfes ne sont plus en conflit avec les humains, Célestiel et Selaque vont voir leur relation fleurir, Rayan a sauvé sa sœur...
Évidemment, moi, je n'ai retrouvé personne... Ni toi, ni ta sœur, ni ma mère, ni des représentants du Tyr du temps où mon père servait le temple.
Mais en même temps, j'ai ce rêve tenace. Je vais sauver une femme aux cheveux bruns. Elle s'appellera "Minuit" et nous aurons de la route à faire ensemble.
J'ai vu, aussi, qu'avec l'aide de Aaris, je pourrai suivre ma nouvelle voie. Je ne sais pas si "Minuit" suivra aussi ce chemin, mais je crois au destin, aux hasards, aux bénédictions de Tymora.
Tymora. Un cinquième Dieu à rajouter ? Eh, c'est qu'il y en a tellement et qu'il faudrait aussi que je parle de Chauntea, Thorm et Azouth.
Mais non, je vais en rester surtout aux quatre principaux que j'ai envie de prier.
Je souris.
J'imagine ton visage un peu inquisiteur lorsque je mentionne "Minuit".
Qui est cette femme qui va m'accompagner ? Jusqu'à quel point est-elle liée à Mystra ou son clergé ?
C'est un mystère pour l'instant, mon oncle.
Ce qui n'en est pas un, par contre, c'est que je vais devenir prêtre de Mystra, je l'ai décidé. Comprendre sa nature divine et la nature profane des choses est possible en suivant sa voie.
Et je vais aussi essayer de trouver le magefeu.
Le magefeu expliquerait bien des choses, notamment l'étrange manière dont je me transforme qui n'a que partiellement à voir avec la lycanthropie.
J'ai même entendu parler d'élus qui avaient le feu argent. Un sortilège de chaque cercle leur était connu. Et si la lumière, les ténèbres et cette transformation dont je suis capable n'étaient qu'un écho du feu argent ?
Je sais, c'est un peu présomptueux.
Mais plus je réfléchis au miracle de ma naissance, à qui je suis, aux endroits qui ont disparu de ma mémoire, plus je me dis que je dois comprendre ce qui est cause et raison de tout ça : la magie.
J'ai hâte de rencontrer "Minuit", j'ai hâte de rencontrer d'autres pouvoirs que ceux que j'ai reçus.
Oui d'autres pouvoirs. Je m'aperçois que j'ai oublié de te raconter cela aussi. Maintenant, je peux détecter la magie et j'ai compris également, bien que cela m'épuise - pas plus de deux fois par jour, comment analyser la nature d'un objet magique.
Maintenant, je rêve de cette femme et je sais que j'ai des visions du futur.
Maintenant, je suis enfin bien mieux aujourd'hui que je ne l'étais hier...
Je replonge ma main vers les flammes. Demain, je pars sur les chemins avec Aaris.
J'ai chaud. Mais juste ce qu'il faut.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire